ban 2

Baptême et primo formation au recycleur SCR

Voilà maintenant plus de sept ans que je plonge dans le golfe de Valinco en Corse du Sud avec mes deux binômes habituels. Nous connaissons maintenant très bien les sites de plongée locaux et recherchons de nouvelles idées pour profiter de nos vacances et de notre passion.

Cela tombe bien, Denis, le responsable du club U Levante à Propriano, propose des formations pour l'utilisation de recycleurs, en plus des formations traditionnelles bien entendu.

Muni de nos certifications de plongeur Nitrox, condition nécessaire pour assister à cette formation, nous débutons notre première leçon. Celle-ci consistera essentiellement le premier jour par la découverte du matériel utilisé ainsi qu'une immersion "baptême"(qui se traduira par une réelle plongée).  Nous ferons notre apprentissage avec l'un des deux Dolphin et un Ray mis à disposition par le club. Les deux appareils montrent très rapidement leurs différences : le Ray est un recycleur de conception simple et peu évolutif destiné à un usage en faible profondeur, du recycleur "loisir" en quelque sorte. Le Dolphin, bien que fort loin d'être beaucoup plus compliqué, nécessite tout de même plus de temps pour l'appréhender et le gérer à peu près correctement (pour des débutants comme nous, bien sur !). De tout de façon, il s'agit donc de deux appareils en circuit semi fermé, ce qui laisse entendre un léger échappement de gaz.

Les deux appareils sont composés du circuit à proprement dit, soit un tuyau annelé par lequel le gaz circule en permanence avec son embout, une poche "respiratoire", une boite contenant la chaux qui fixera le CO2 et la buse qui alimentera le circuit en Nitrox. Cette dernière existe en différentes tailles, fonction du gaz utilisé. Nous utiliserons du 40% durant cette formation, limitant ainsi notre profondeur de plongée à 30 mètres. Le tout est accroché à un gilet stabilisateur qui sert également d'accroche au capuchon qui cache l'ensemble des éléments composant le recycleur. Sur le Dolphin, ce capuchon dispose d'une purge qui laissera échapper un peu de gaz durant la plongée. Celle-ci se retrouve directement sur le gilet pour le Ray. Nous disposerons en bas de chacun des appareils un bloc de cinq litres contenant le nitrox que nous allons respirer en plongée. Ce dernier sert également  à l'équilibrage du gilet stabilisateur sur le Ray, alors que le Dolphin dispose d'un espace sur le gilet adapté pour un petit bloc de deux litres équipé d'un détendeur complet. Enfin, pour surveiller en permanence le PPo2 ( toxicité de l'oxygène), nous disposons un oxyjauge. 

Force est de constater que la mise en place de tout ce matériel est plus complexe qu'un équipement classique loisir. Nous en apprendrons tous les jours un peu plus  sur notre matériel, jusqu'au dernier jour où Denis nous a laissé monter les Dolphin complètement. Nous vérifions chaque fois le gaz embarqué, préparons l'analyseur O2, nous vérifions l'étanchéité du système par des mises en surpression. Il est vrai que ces vérifications se doivent d'être également minutieuses sur un équipement de plongée loisir standard, mais l'ensemble recycleur nécessite un apprentissage qui rendrait bien compliqué la moindre assistance d'un binôme en difficulté pour les novices que nous sommes.

Fin près, il ne nous reste plus qu'à lester les engins qui ont une flottabilité positive. Des poches sont prévues à cet effet sur les gilets. 

La première  plongée approche, ce sera d'ailleurs l'une des plus belles plongées locales : "le tonneau". Il est relativement assez simple de s'équiper des différents recycleurs, en prenant la précaution de ne pas coincer le tuyau. Si ce dernier se trouve complètement derrière, impossible de le rattraper sans aide! Une fois sur le dos, le poids des appareils est très bien réparti, ce qui permet de conserver une bonne mobilité sur le pont du bateau.

En revanche, les gilets des deux types de recycleur ne sont pas fonctionnels : peu ou pas d'anneau, impossible d'accrocher correctement le reste de son matériel... Où mettre le parachute, le phare ? Heureusement que ma trousse de bricolage contient des mousquetons que j'accrocherais au seul anneau disponible sur le Ray. Il n'est pas du tout pratique d'accès, mais c'est mieux que rien.

La mise à l'eau se fait, dans notre cas, circuit fermé : il y a du monde sur le bateau, notre palanquée n'est pas prête en même temps. Le robinet du bloc, bien installé, est très facile d'accès pour l'ouvrir dans l'eau. Il est temps de plonger, nous ouvrons les blocs, chassons l'eau de l'embout, respirons plusieurs fois dans le circuit pour le mettre en fonction, et hop, nous voilà tentant de descendre. Mission réussie, bien que le Ray ne dispose pas de purge rapide haute ( que j'utilise pourtant si souvent sur mon gilet classique... Ha, les petites habitudes !! ).

Une fois sous l'eau, il ne faut que peu de temps pour apprendre à se stabiliser correctement, surtout si le lestage a bien été choisi. En revanche, l'embout n'est pas très agréable, il faut pourtant que  l'eau  ne rentre pas dans le circuit, du moins, tant que le clapet qui permet son ouverture/fermeture n'est pas positionné en fermeture. Nous ferons d'ailleurs un exercice en ce sens. Attention, le sac expiratoire peu troubler l'équilibre et remplacer les poumons : s'il est plein et que vous quittez l'embout sur une inspiration profonde, je vous garantie un décollage rapide !

Denis nous apprend au fil des jours les à quoi servent les instruments, comment les monter. Nous acquérons un peu d'aisance et cela nous semble moins complexe.

Nous ferons cinq plongées durant cette formation : un rêve pour approcher certaines espèces de poissons pour un photographe.

Un matin, nous ne comprenons pas pourquoi la purge d'un Dolphin se met en débit continu dès l'immersion. Cela nous indique en tout cas qu'il faut manipuler ces engins avec précaution et que nous sommes des novices en la matière !

Pour information, Denis souhaite développer cette formation au sein de sa structure. Elle est donc disponible pour toute personne certifiée plongeur Nitrox. Il fournit les recycleurs, mais vous devrez emporter un ordinateur gérant les mélanges. Le club est ouvert en règle générale d'avril à fin septembre, il est préférable de réserver ou de contacter le club pour connaître les horaires.

Le club :    U Levante, port de Propriano,2A

Imprimer E-mail

Les vidéos sur Vimeo

Saint Eustache les Récifs
Les récifs de Saint Eustache 2013
Philippines Apo
Ile d'Apo, Philippines 2012
Saint Eustache shark reef
Shark reef Saint Eustache 2013
Corse, le Tonneau
Plongée sur le site Le Tonneau, Corse
Marseille, entre quelques épaves
Quelques épaves de la rade de Marseille
Marseille, Samena
Plongée du bord à Marseille : Samena
Nice, le Lido
Plonger dans la baie de Villefranche sur mer, Le Lido
Bali Welcome to the Liberty
L'épave du Liberty à Bali
Beautiful Maldives
Croière aux Maldives 2009
Corsica 2012
Vacances 2012 dans le Valinco en Corse
Marseille été 2011
Plongées de l'été 2011 à Marseille
Egypte, Quelques épaves de Mer Rouge
Les épaves de la croisière nord en Egypte
Corse L'Alcione C
L'épave l'Alcione C près de Bastia
Philippines Cabilao première partie
Dans les Visayas, Cabilao
Corse, La pointe de Porto Pollo
Plongée dans le Valinco, Porto Pollo
Le Charles L Brown, Saint Eustache
L'épave du Charles Brown
Les récifs de la Mer Rouge
Les récifs de Mer Rouge, croisière nord

Vidéos des tests Panasonic GH4

Marseille Caramassaigne
Premier test du GH4 - Pana 7-14
Marseille La grottre à Perez
2ème test - Pnana7-14
Marseille Les Farillons
3ème test Pana 7-14
Marseille Les Dauphins
4ème test 7-14
Marseille Cap Caveau
5ème test Pana 12-35
Marseille Messerschmitt Planier
Plongée sur l une des épaves de Planier
Marseille Avril 2015
ème test au Pana12-35

Connexion

Tags populaires

Menu utilisateur